La Flandre se captive pour les résultats de l'étude de l’association CurieuzeNeuzen. À juste titre, pense DriveNow. Nous devons absolument nous préoccuper de la qualité de l'air que respirent nos enfants jour après jour. Malheureusement, cet air semble être d’une piètre qualité dans trop d'endroits. Surtout dans les centres-villes, avec leurs nombreuses rues encaissées, et le long des autoroutes. Des titres comme « La situation devrait être encore plus grave pour que les gens abandonnent leur voiture » n’exagèrent pas : c’est le cas.


Cependant, cette analyse est à la fois exacte et erronée. En effet, nous ne pouvons pas ignorer le fait que la circulation automobile représente une partie importante de la pollution. Toutefois, cela n'est pas dû à la voiture en tant que moyen de transport en soi, mais à la fréquence à laquelle le conducteur moyen l'utilise. Que nous roulions avec une voiture personnelle qui coûte cher ou une voiture de société payée par notre employeur, elle nous sert pour chaque déplacement. Nous ne réfléchissons même pas à la possibilité d’arriver à destination plus confortablement et écologiquement avec un autre moyen de transport. C'est cette attitude, qui tient du réflexe dans notre pays, qui rend la carte de CurieuzeNeuzen tellement rouge.